Le budget

DÉBAT SUR LES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES

Le débat d’orientation budgétaire (DOB) a pour vocation de présenter au conseil municipal les informations financières essentielles pour appréhender l’environnement économique, financier et budgétaire de la commune. Dans les deux mois qui précèdent l’adoption du budget primitif, les conseillers municipaux sont invités à débattre des orientations proposées pour l’élaboration du budget à venir, à partir des grandes tendances structurant le budget, des engagements pluriannuels envisagés, de la structure et de la gestion de la dette, de la structure et de l’évolution des dépenses et des effectifs. Les conseillers municipaux ont ainsi les informations utiles pour motiver leur vote ultérieur du budget qui aura lieu jeudi 11 avril à Boulogne-Billancourt. Depuis 1992, ce débat est obligatoire dans les villes de plus de 3 500 habitants.

Le débat d’orientations budgétaires (DOB) s’est tenu lors du conseil municipal du jeudi 21 février. Il précède obligatoirement le vote du budget qui sera soumis au prochain conseil municipal du jeudi 11 avril. Les orientations budgétaires de la Ville pour construire le budget primitif 2019 s’inscrivent dans la continuité des exercices précédents, pour que Boulogne-Billancourt soit toujours la ville la plus attractive et la mieux gérée des grandes villes de France. 

Les quatre objectifs des orientations budgétaires 2019

1. Ne pas augmenter les taux d’imposition

La Ville prévoit de ne pas augmenter la pression fiscale afin de soutenir le pouvoir d’achat et de renforcer l’attractivité de la ville. Les impôts locaux à Boulogne-Billancourt sont parmi les plus bas des villes de plus de 100 000 habitants : taxe foncière à 8,01 % contre 19,43 % en moyenne, soit la plus faible de France ; taxe d’habitation à 17,87 % contre 25,52 % en moyenne, soit la deuxième plus faible de France.

2. Améliorer encore les résultats financiers déjà très solides

En adoptant des choix responsables et innovants, en optimisant sa gestion, la Ville a maîtrisé ses charges de gestion courante. En 2018, près de 6 millions d’euros d’économies ont été réalisées par rapport à 2017, soit – 4,5 %. La Ville poursuivra donc cette recherche d’économies tout en préservant la qualité des services offerts à la population. La masse salariale sera limitée à son niveau de 2017.

3. Continuer de baisser la dette

La dette a diminué de 82,1 millions d’euros en dix ans. Aujourd’hui, Boulogne-Billancourt est une des grandes villes les moins endettées de France. L’objectif en 2019 est de poursuivre cette trajectoire pour dégager des marges de manœuvre pour l’avenir.

4. Poursuivre les investissements

Pour soutenir l’activité, conforter l’emploi et renforcer l’attractivité du territoire, la Ville prévoit d’investir 47,3 millions d’euros sur le budget consolidé 2019. Plusieurs opérations majeures seront amorcées cette année : les constructions du foyer de l’Olivier, de la crèche Gallieni-Bellevue et la réhabilitation des écoles Denfert-Rochereau, Lazare-Hoche, Escudier et Fessart.