Jeunesse, Loisirs, Sport

Jeux vidéo : Boulogne-Billancourt, pôle d’attraction majeur de l’esport pour tous en France

La Ville de Boulogne-Billancourt a, depuis plusieurs années, engagé une véritable politique autour de l’esport et des jeux vidéo. L’objectif : sensibiliser et accompagner les joueurs dans la maîtrise de ces activités sportives et de loisirs.

Publié le

Avec plus de 248 milliards d’euros de recettes au niveau mondial, l’industrie des jeux vidéo dépasse désormais celles de la musique et du cinéma réunies. Le nombre de joueurs a augmenté de 500 millions au cours des trois dernières années, ce qui explique les raisons de cette croissance, tout comme l’impact de la pandémie et l’essor des jeux sur téléphone portable. À Boulogne-Billancourt, la Ville a pris en compte ce phénomène en développant des actions pour une pratique responsable des jeux vidéo, et a créé le premier centre municipal d’esport de France. Elle s’est associée avec la société Sigma Esports pour sensibiliser, former des animateurs, accompagner les joueurs jeunes ou moins jeunes dans la maîtrise de ce sport. 

Le tout premier centre municipal d’esport en France 

Un an après son inauguration, le premier centre esport de France, installé au 113, rue du Point-du-Jour, continue de se développer. Sur cette première année, plus de 2 800 visiteurs, âgés de 6 à 16 ans, des centres de loisirs les mercredis ou lors des vacances d’été 2021, ont fréquenté le centre esport. Ils ont pu, gratuitement, profiter des équipements de jeux vidéo de cet espace éducatif et d’apprentissage. Encadrés par des animateurs formés, les visiteurs apprennent à jouer en équipe et à développer des stratégies sur des jeux d’aventure ou des simulations sportives. La pratique est organisée, avec de nombreux conseils pour que le temps de jeu ne se déroule pas au détriment de leur scolarité, de leur hygiène de vie ou de leur sommeil. Depuis septembre, le centre d’esport a élargi le cercle des visiteurs, accueillant des volontaires issus de centres d’activités de jour (CAJ) et des membres des clubs seniors de la ville. L’esport devient une discipline de plus en plus reconnue qui se développe activement en France, et Boulogne-Billancourt, avec son centre municipal d’esport, en est le pôle d’attraction majeur.

Sigma Esports et son équipe GameWard, un partenariat fructueux avec la Ville 

Renouvelé lors du dernier conseil municipal, le partenariat avec la société boulonnaise Sigma Esports inclut un programme d’actions pédagogiques auprès des Boulonnais, jeunes et moins jeunes. Voisine de palier du centre municipal d’esport au 113, rue du Point-du-Jour, la société Sigma Esports possède également l’équipe professionnelle GameWard, aujourd’hui l’une des références majeures de l’esport en France. À Boulogne-Billancourt, le club dispose du meilleur écosystème de performance d’Europe, ce qui lui permet de jouer au plus haut niveau français et international sur des jeux comme League of Legends, Fortnite, Teamfight Tactics, NBA 2K ou encore TrackMania. Son palmarès s’étoffe : vice-champion du monde sur TrackMania, vice-champion de France de League of Legends (ligue d’été), champion de France de NBA 2K et dans le top 23 de Fortnite.

Micromania, la boutique incontournable des gamers 

Micromania, le leader français de  la distribution de jeux vidéo, a ouvert sa boutique boulonnaise  en 2013 à la suite de la reprise des magasins Game. Situé avenue du Général-Leclerc, le magasin est tenu par Mamadou, le responsable que tout le monde appelle Mams, et les deux vendeurs Aymeric et David, de vrais passionnés. "Ma première console était une Sega Megadrive, se remémore Mams. Puis, j’ai beaucoup joué sur Gameboy. Aujourd’hui, j’aime les jeux de rôle et ceux d’action et d’aventure." 

Les Boulonnais sont toujours agréables et souriants. Cela permet de travailler dans une ambiance chaleureuse, poursuit-il. Nous accueillons beaucoup d’ados qui viennent pour des jeux comme Fortnite mais aussi, souvent, des pères de famille qui achètent plutôt des jeux qu’ils connaissent depuis longtemps comme Fifa ou Call of Duty. 

Outre les jeux et les accessoires, le magasin propose également de nombreux produits dérivés car, comme tous les passionnés qui se respectent, les amateurs de jeux vidéo aiment collectionner les objets liés à leur univers préféré.

Du lundi au samedi de 10 h à 19 h 30. 60, avenue du Général-Leclerc. Tél. : 01 41 31 08 08.

Jeux vintage et d’occasion chez Gamecash

Implanté depuis 2016 Passage 300, au 103, boulevard Jean-Jaurès, le magasin Gamecash est le spécialiste des jeux anciens d’occasion. Aux manettes, le Boulonnais Laurent Boucid, 41 ans. Cet ancien élève du collège Bartholdi et du lycée Notre-Dame s’est intéressé aux jeux vidéo dès l’âge de 7 ans. " J’ai commencé par le Kung Fu sur la première Nintendo. J’ai toujours été en contact avec les ordinateurs car mon père travaillait dans l’informatique." Après sept années à la Fnac de Vélizy, Laurent décide, avec le soutien de son père, de se lancer dans l’aventure boulonnaise. Sur les rayonnages soignés sont rangés jeux, consoles et manettes. À gauche, se trouvent figurines, cartes, goodies et autres produits dérivés. La zone rétro regorge de jeux introuvables dans les grands magasins. Quelques pépites attirent l’œil, comme des jeux Sega ou ceux de la première Playstation. «  Certains jeux peuvent avoir beaucoup de valeur, précise Laurent Boucid. Et comme le nom de la boutique l’indique, je rachète les anciens jeux et les consoles de toutes les générations en cash.  » Les produits d’occasion sont ensuite reconditionnés et remis à neuf par Laurent pour que ses clients repartent avec un produit propre, bien réparé, afin de prendre un maximum de plaisir.

Ouvert le lundi de 14 h à 19 h et du mardi au samedi  de 10 h à 19 h au 103, boulevard Jean-Jaurès. (Tél : 01 40 91 09 40, mail : boulogne@gamecash.fr)