Familles, Jeunesse, Sécurité, Solidarité, Vie municipale

La maison du droit au service de tous les Boulonnais

Créée par Pierre-Christophe Baguet en 2011, devenue régie municipale en 2017, labellisée «  point d’accès au droit  » du département en 2019, la Maison du droit offre gratuitement des conseils juridiques aux Boulonnais. Suivez le guide !

Publié le

Vous rencontrez un problème de voisinage, de logement, de surendettement, d’emploi ? Vous êtes victime de violences conjugales ou d’infractions pénales ? Vous héritez, divorcez et cherchez des conseils ? Vous peinez à rédiger un courrier ?

La Maison du droit propose un accueil gratuit, neutre, et des permanences de consultation en droit pénal, de la famille, du logement, du consommateur. Sur un simple coup de fil, vous pouvez prendre rendez-vous avec juristes, avocats, notaires, conciliateurs, médiateurs, écrivains publics ou diverses associations. Accueillir, aider, informer le public afin de régler des litiges grâce à la mise en œuvre de solutions à l’amiable, tel est son rôle.

8 606 personnes reçues en 2019

Très fréquentée, la Maison du droit a reçu 8 606 personnes en 2019. Trois agents municipaux sont affectés à temps plein pour, notamment, gérer le planning des différentes permanences. Les femmes sont globalement plus nombreuses à s’y rendre. La majorité des visiteurs sont des Boulonnais âgés de 30 à 75 ans.

Témoignages

Le mot de la responsable administrative du site :

Les services les plus demandés sont le CIDFF, pour le droit du travail et de la famille, les avocats, les notaires et les écrivains publics, ainsi que l’ADIL, pour le logement. D’une manière générale, nous recevons des retours extrêmement positifs des usagers. Ils sont satisfaits de la diversité des intervenants, de la qualité des consultations et de la gratuité. Ils sont très reconnaissants que la Ville leur offre ce service.

Problèmes de voisinage, litiges de la consommation, malfaçons de travaux, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour consulter l’un de ces conciliateurs !

Horaires

  • Le lundi de 13h30 à 17h30 et le jeudi de 13h30 à 17h30 sur rendez-vous.

Prise de rendez-vous au secrétariat des conciliateurs de justice du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h45, le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.

Tél. : 01 55 18 41 10.
Pour écrire au conciliateur, c'est ici !

Sylvie Dunaud, écrivain public

La première étape avant une démarche plus spécialisée.

Juriste à la retraite, Sylvie Dunaud, de l’association CEAS92, est écrivain public, conciliatrice de justice et membre de la commission de surendettement des particuliers des Hauts-de-Seine. En 2019, la permanence de l’écrivain public, forte de 8 bénévoles, gérée par le CEAS92, a reçu 277 personnes. «  Nous accompagnons les personnes dans leurs démarches auprès des administrations, des assureurs, des banques ou organismes de crédit, des commerçants, etc. Cela exige beaucoup d’écoute et une bonne capacité de synthèse pour produire un courrier permettant au demandeur d’obtenir satisfaction dans sa démarche. Un rendez-vous typique dure une heure, à l’issue de laquelle la personne repart avec une lettre ou un formulaire rempli. L’écrivain public est quelquefois la première étape avant une démarche plus spécialisée : avocat, notaire, conciliateur de justice…  » Les demandes concernent principalement des problèmes de logement, de relations avec les organismes de crédit ou les administrations de la santé. D’autres relèvent de questions liées au travail, à la retraite ou au remplissage de formulaires pour les étrangers.

Horaires

  • Mardi : 9h-13h
  • Mercredi : 14h-17h
  • Jeudi : 15h-19h

Bruno Wallaert, président du Centre pour l’emploi et de l’action sociale 92 (CEAS92)

Accompagner les personnes en difficulté.

Boulonnais depuis 1974, administrateur du CCAS depuis 2020, Bruno Wallaert préside le CEAS92 depuis 2010. Cette association repose sur trois missions : aide au retour à l’emploi; écrivain public; cours de français pour étrangers. «  Dans un local mis à disposition par la mairie, nous recevons les demandeurs d’emploi pour la rédaction de leurs CV et lettre de motivation. La fréquentation a malheureusement pâti de la crise sanitaire, explique-t-il. En 2019, nous avons accueilli 900 personnes, dont 190 nouvelles. La moitié d’entre elles n’ont pas la nationalité française et ne maîtrisent pas notre langue, 40% sont peu ou pas qualifiées et 70% résident à Boulogne. Notre rôle consiste à les aider à rédiger un CV afin de mettre en valeur leurs compétences et leur permettre de trouver un emploi. Et nous y parvenons, puisque nous voyons régulièrement revenir des personnes qui ont trouvé un poste en CDD ou CDI et qui nous sollicitent pour retrouver un nouvel emploi.  » Comme la majorité des bénévoles de la Maison du droit, Bruno Wallaert désire «  accompagner les personnes en difficulté  ».

Le CEAS92 recherche des bénévoles ! 
Intéressé ? Prenez contact au 01 46 21 58 62 du lundi au jeudi de 14h30 à 17h
ou par mail à ceasbb9@gmail.com

1 ter, rue Damiens