Culture, Vie de quartier

Seconde Guerre mondiale à Boulogne-Billancourt : revivez l'histoire en ligne !

La période de la Seconde Guerre mondiale constitue un épisode marquant pour Boulogne-Billancourt. Par la collecte ponctuelle d’objets et de témoignages, au travers des nombreux documents qu’il préserve, le service des Archives de la Ville a développé un site entièrement interactif basé sur les cartographies des différents sites. Plongez dans l'histoire de votre ville !

Publié le

La Seconde Guerre mondiale à Boulogne-Billancourt

Bombardée, occupée, ration­née… De mai 1940 à sa libéra­tion, le 25 août 1944, Boulogne-Billancourt paie un lourd tribut à la Seconde Guerre mondiale.

Dès le début de l’occupation, la ville dépend de la Kreiskommandantur de Montrouge et de nombreux services allemands s’installent dans les villas du quartier des Princes. Une station de brouillage est déployée au château Rothschild et un bureau de placement ouvre ses portes au 216, bou­levard Jean-Jaurès. Peu de volontaires s’y présentent. Très vite, la Résistance s’organise. Le carrossier Jacques Kellner utilise un poste émetteur. Dénoncé, il est fusillé en 1942. À l’hôtel de ville, Pierre Grenier, employé au bureau du chômage, organise un réseau pour faire passer les prisonniers évadés en zone libre. Il est lui aussi fusillé en 1942, après avoir été sur­pris à Angoulême lors d’une mission.

La ville de Boulogne-Billancourt conserve fidèlement le souvenir de cette époque douloureuse durant laquelle elle a subi l’occupation et le rationnement, mais aussi quatre bombardements très meur­triers, pendant que l’importante commu­nauté juive boulonnaise et les résistants souffraient cruellement de la barbarie nazie.

Ces héros qui ont donné leur nom à des rues boulonnaises

Ces années restent inscrites dans la mémoire collective et leur souvenir est toujours rappelé avec fidélité lors des commémorations officielles. La Ville rend hommage à toutes les victimes et à ceux qui se sont illustrés durant cette période par leur courage et leur compor­tement héroïque, qu’ils soient Justes ou résistants, en attribuant leur nom à des rues ou en apposant des plaques com­mémoratives réparties dans toute la ville. Rue de Koufra, rue du 6-Juin-1944, avenue du Général-Leclerc, passerelle Constant-Lemaître, rue Yves-Kermen, rue Marcel-Bontemps, école maternelle Jean-Guillon… Il est apparu important et nécessaire de recenser ce patrimoine mémoriel pour le faire connaître et donc mieux le protéger.

L'histoire de la ville au format numérique : en ligne depuis le 19 septembre

Les technologies numériques contribuent grandement à valoriser les archives et permettent au plus grand nombre d’accéder à l’histoire de notre ville, avec l’objectif de nourrir les échanges entre les générations. Les plus jeunes appor­tant leur maîtrise de l’outil informatique et les plus anciens la connaissance de cette époque, qu’ils l’aient eux-mêmes vécue ou qu’elle leur ait été racontée.

Plongez dans l’histoire avec les cartes interactives

Le site interactif comporte sept thèmes :

  • Occupation et résistance,
  • La Déportation et les Justes parmi les nations,
  • Les Bombardements,
  • La Libération,
  • Les Morts pour la France,
  • Hommages
  • Quelques ouvrages consultables aux Archives Municipales

Vous y retrouverez des documents d’illustration (articles, photographies, documents officiels, corres­pondances, cartes, témoignages, liens internet), et les éléments du patrimoine commémoratif localisés sur le plan de Boulogne-Billancourt. En cliquant sur les lieux, vous apprendrez qui étaient Pierre Grenier, Constant Le Maître, Marcel Bontemps… et à quel moment le conseil municipal a décidé d’attribuer les noms des rues du 6-Juin-1944, de Koufra, Yves-Kermen ou de la place Bir-Hakeim, du rond-point Rhin-et-Danube, de l’ave­nue du Maréchal-Juin… 

Partagez vos archives sur la Seconde Guerre mondiale

Une grande collecte s'est déroulée les 19 et 20 septembre, lors des Journées européennes du patrimoine 2020. Chaque habitant, association ou entreprise était invité à partager ses archives personnelles, héritées ou transmises, qui permettraient d’enrichir les connaissances sur l’histoire et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale à Boulogne-Billancourt et dans les Hauts-de-Seine.

Plus d'infos sur la collecte
Consultez le site sur les archives de la Seconde Guerre mondiale