Expo, Photo, Sculpture

Podium Talents boulonnais 2019 : l'exposition virtuelle

A la suite du concours Talents boulonnais 2019, découvrez les sculptures de Hiam Demeulenaere et Brigitte Gazeau (2è mention ex aequo) ainsi que les photographies de MOSE (2e mention) et Simon Picazos (3è mention).

Publié le

Vous trouverez à l'espace Landowski jusqu'au 18 octobre l'exposition des lauréats du concours 2019, : Charlotte de Quatrebarbes (photographie) et Jean-Sébastien Beslay (sculpture) > cliquez ici pour plus d'infos.

Hiam Demeulenaere

Née au Liban, elle s’installe en France avec sa famille dès la fin de ses études d'économie. Très vite, elle est appelée à tout quitter et à vivre en Afrique. L’influence des formes géométriques des arts premiers et des silhouettes élancées des statues dogons, s’est mêlée à celle des maitres incontestés de l’art moderne Picasso et Giacometti pour alimenter sa créativité et forger ses œuvres contemporaines.

Sa démarche artistique est imprégnée par une recherche esthétique et spirituelle. Elle consiste à magnifier les rondeurs élégantes et naturelles d’une silhouette féminine, et à les entrecroiser avec des plans à angles francs et nets. Ainsi la ligne seule s’impose-t-elle, créant mille nuances d’ombres et de lumières. 

Brigitte Gazeau

Passionnée par les activités artistiques depuis l’enfance et formée aux ateliers d’arts plastique de la Ville, elle a découvert et travaillé le métal avec un sculpteur professionnel. Cette rencontre lui a permis de libérer sa créativité dans les œuvres à tendance figurative aussi bien qu’abstraite. Elle a obtenu deux distinctions : lors du 44ème salon du musée de la Marine à Paris en 2018 et 2019, et du concours Talents Boulonnais 2019. Ses œuvres associent sa créativité spontanée à sa technique pour constituer une signature toute particulière.

MOSE FOTO

Une proposition de fragments de « Vue ». Le temps suspendu des images, à la recherche d’une écriture visuelle, esthétique et personnelle. MOSE (Marie-Odile Schramm-Eulig) plaide en faveur d’une approche et d’une responsabilisation en matière d’environnement ; elle trouve sa source principale d’inspiration dans l’observation de la nature.

Autodidacte, sa vraie raison de faire de la photographie est la transmission d’une émotion capturée instinctivement. Un travail spontané avec une thématique sérielle en « Noir sur Blanc ». Que les ombres parlent - un murmure suffirait pour que les mots deviennent évidents aux yeux. DASEIN !

Simon Picazos

Né en 1981 à la Seyne-sur-mer en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Simon Picazos se passionne très tôt pour la photographie. Cavalier pendant plusieurs années, les paysages et les lumières de la nature sont sa première source d’inspiration. Plus tard, il suivra une formation de chef opérateur, faisant de la lumière et de l’image, son métier.