Aménagement urbain

Pointe amont de l’île Seguin : le groupe Emerige investit près de 400 millions pour l‘art !

Porté par le groupe Emerige, le projet culturel et artistique de la pointe amont devient réalité courant juin avec le début des travaux de terrassement. D’ici à 2022-2023 s’élèvera, sur l’île Seguin, un nouveau pôle incontournable de l’ouest parisien ardemment défendu par la municipalité, au coeur de la Seine.

Publié le

Chaque jour qui passe rapproche un peu plus la ville de Boulogne-Billancourt et l’île Seguin d’un moment clé de leur nouvelle histoire. En juin prochain, lors de la pose symbolique d’une première pierre débuteront les travaux de terrassement du pôle artistique et culturel porté par le groupe Emerige sur la pointe amont. Avec l’extraordinaire succès de La Seine Musicale sur la pointe aval, l’île s’affirmera définitivement comme un lieu unique de destination culturelle et touristique en Île-de-France, ouvert à toutes les promenades, et à tous les rêves. Propre à « déplacer le centre de gravité culturel vers l’ouest de Paris », a déclaré Pierre-Christophe Baguet au Parisien.
La signature des actes de vente des terrains – le 21 décembre 2018 – ayant été officiellement annoncée mi-janvier, les objectifs et le calendrier ont été précisés lundi 11 février à l’hôtel de ville, en présence des acteurs majeurs du dossier : Laurent Dumas, président-directeur général du groupe Emerige, Paula Aisemberg, historienne de l’art, directrice des projets artistiques du groupe, Jérôme Sans, chargé de la direction artistique du pôle, et Pierre-Christophe Baguet.
« Une telle réalisation n’aurait pu se faire sans le soutien absolu de la Ville », a commenté Laurent
Dumas dans Les Échos.

LA PUISSANCE DU FLEUVE

Présentant des artistes établis ou en devenir, et conformément à la démarche de Laurent Dumas, mécène engagé, l’approche se veut originale, vivante, apte à parler aux jeunes générations, aux familles, à un large public qui ne fréquente pas forcément les musées classiques. Comme lorsque la fondation Emerige avait invité 2 500 enfants – dont de jeunes Boulonnais – à découvrir le château de Versailles en juillet 2018, le pôle boulonnais s’ouvrira aux jeunes issus de milieux défavorisés, en particulier en période de vacances scolaires. Tel un pont avec le passé ouvrier de l’île, le site pourrait accueillir, outre la collection personnelle de Laurent Dumas, une partie de la prestigieuse collection Renault (Tinguely, Dubuffet, Vasarely, Robert Doisneau, etc.) ou de la fondation Giacometti et bien d’autres événements surprises.

Avec le projet d’aménagement des berges et de la RD1 porté par la Ville et le Département, le réaménagement en réflexion du port Legrand par Haropa, sans oublier les transports (gare du Grand Paris Express, futur bus à haut de niveau de service), la passerelle sud et le pont Seibert, l’île Seguin retrouvera sa puissance, qui est aussi celle du fleuve. Jérôme Seydoux, propriétaire de Gaumont, en a lui-même pris toute la mesure, qui s’est déclaré « très impressionné » après une visite des lieux.

Une ambition architecturale et écoresponsable

Le projet regroupera une fondation d’art contemporain et sera complété par des locaux à destination de bureaux, commerces, showrooms et réserves d’oeuvres. S’y ajoutera un multiplex Pathé-Gaumont de huit salles dont un écran Imax laser de 22 mètres de large sur 14 de haut. À la pointe de l’île s’élèvera un hôtel Arty 4 étoiles +, chaque chambre abritant une oeuvre d’art. L’hôtel offrira des prestations à la hauteur du lieu (spa, piscine, restaurants, bar, etc.). L’environnement privilégié de l’île et des berges fera une large place aux déplacements piétonniers et aux expositions en plein air sur un espace-parc de 1,5 ha. Des architectes de renom, pionniers en termes de développement durable, ont imaginé et dessiné cet ensemble : les Catalans de RCR Arquitectes, prix Prizker 2017, l’équipe autrichienne Baumschlager et Eberle, Jean-Philippe Le Boeuf (Calq) et Michel Desvignes, paysagiste.