Le

à

Carré Belle-Feuille, Concert, Musique

Angélique Kidjo : "Mother nature" au Carré Belle-Feuille

La grande diva africaine nous revient avec une ode à la nature au riche croisement entre traditions ouest-africaines, R&B américain, funk et jazz, influences d’Europe et d’Amérique latine pour un concert exceptionnel jeudi 10 mars à 20h30.

Ajouter à mon calendrierRéserver en ligne

"Cet album est une lettre d’amour à la Mère Nature et à toutes nos valeurs : la vérité, la confiance, l’amour et le lien", nous dit celle que Time Magazine a consacrée première diva africaine. En tant qu’artiste-interprète, sa voix surprenante, sa présence scénique et son aisance dans de multiples cultures et langues lui ont acquis un large public sur tous les continents. La musique d'Angélique Kidjo est un incroyable croisement entre les traditions ouest-africaines de son enfance au Bénin et des éléments de R&B américain, de funk et de jazz, en même temps que d’influences venant d’Europe et d’Amérique latine.

En 2019, Angélique Kidjo rendait hommage, avec Celia, à la reine de la musique cubaine Celia Cruz : un quinzième disque auréolé d’un succès critique et populaire pour cette artiste mille fois récompensée, dont la carrière a pris son envol avec l’avènement de la world music au milieu des années 1980. Mais pas de quoi se reposer sur ses lauriers pour la chanteuse béninoise qui nous est revenue à l’orée de l’été avec Mother Nature, album en forme de testament écologiste qui accompagne un film tourné en France et au Bénin, réalisé par Yann Arthus Bertrand — et dont tous les bénéfices iront à la fondation Good Planet qu’il préside. Ce n’est pas la première fois qu’Angélique Kidjo s’empare de la question : en 2009, déjà, elle défilait devant le parlement danois à l’occasion de la Cop15. Et pour faire passer ce message universel, c’est vers une musique plus afro-pop et r’n’b qu’elle se tourne, en s’entourant de jeunes musiciens, issus de cette génération qui porte l’espoir de jours meilleurs et se battent pour une écologie globale.

Dans les médias

"Un hymne à l'humanité et à la Terre" (Les Echos)

"L’Internationale musicale et environnementale" (France Inter)

"Un joyeux mélange de sons nouveaux et anciens" (The Guardian)

"L'une des 50 figures les plus iconiques du continent" (BBC)

"La célébrité la plus puissante d'Afrique" (Forbes Magazine) 

Voir la saison 2021-2022 au Carré Belle-Feuille