Duà

Art, Exposition, Galeries

Christophe Chabouté à la Galerie Glénat

Une trentaine d’œuvres de l’artiste sont rassemblées pour cette exposition illustrant différents sujets d’inspiration. Outre une sélection de dessins sur le jazz, les collectionneurs pourront y trouver une quinzaine de vues d’ateliers ainsi qu’une dizaine de planches originales extraites du roman graphique "Yellow Cab" (Vents d’Ouest, 2021). Rendez-vous chez Glénat du 2 juin au 27 août 2022.

Ajouter à mon calendrier

 E-catalogue de l’exposition sur simple demande.

Cette exposition, organisée par la galerie Glénat dans ses nouveaux locaux à Boulogne-Billancourt, invite à retrouver les thèmes de prédilection de Chabouté, artiste accompli et travailleur exigeant. A commencer par son atelier, lieu d’introspection par excellence, où, derrière l’apparente tranquillité des meubles plantés là, bouillonne l’esprit des lieux où s’échafaudent et se déclinent d’innombrables histoires et tranches de vie. L’énergie virevolte, plane, assène. Autour du papier posé sur la table à dessin, les encres, les pinceaux et les crayons n’attendent que d’être mis en mouvement par l’artiste pour jouer sa partition. Comme le jazzman à son
piano, rendant hommage au souffle créatif capable de donner une couleur, une note, une touche particulières à
un moment dont on rêverait d’être le témoin privilégié.

Outre ces sujets qui s'approchent au plus près du travail introspectif de l’artiste, cette exposition invite également à retrouver dans les scènes new-yorkaises de Chabouté sa maîtrise du noir et du blanc caractérisant les planches de Yellow Cab. Quand on sait que son protagoniste se plonge dans la vibrante Big Apple précisément pour y retrouver l’inspiration, la boucle est bouclée. Ainsi s’expose le panorama créatif d’un artiste unique dans le paysage de la bande dessinée contemporaine, dont le talent sort largement du cadre.

Né en 1967, d'origine alsacienne, Christophe Chabouté publie en 1993 ses premières planches chez Vents d'Ouest dans Récits, un album collectif sur Arthur Rimbaud. En 1998, il réalise Sorcières au Téméraireet Quelques jours d'été chez Paquet. Deux albums remarqués et primés, le premier au festival d'Illzach, le second à Angoulême où il décroche l'Alph' Art Coup de Coeur. Avec Zoéparu en 1999 chez Vents d'Ouest, Chabouté prouve que son talent a atteint sa pleine maturité. Ce qu'il démontre avec encore plus d'évidence dans Pleine Lune, qui a reçu le prix Extrapole 2001, le prix de la ville de Limoges, celui du meilleur scénario à Chambéry et deux nominations à Angoulême 2001. En 2001, il réédite Sorcières chez Vents d'Ouest, dont la moitié des nouvelles qui le composent sont inédites. Il publie la même année Un Îlot de Bonheur chez Paquet, album récompensé par une mention spéciale du jury oecuménique de la BD à Angoulême 2002. En 2002 toujours, il collabore à l'ouvrage collectif Léo Ferré en BD et publie surtout La Bête dans la collection Intégra et Purgatoire, en couleurs, pour la collection Equinoxe de Vents d'Ouest.

En 2006 paraît Landru, suivi en 2007 par Construire un Feu , adapté d'une nouvelle de Jack London. Toujours chez Vents d'ouest, il signe Tout seul en 2008, Terre Neuvas en 2009, Fables Amèresen 2010, Les Princesses aussi vont au petit coin en 2011 et Un peu de bois et d'acier en 2012. En 2014, il entreprend d'adapter en bande dessinée le monument littéraire d'Herman Melville, Moby Dick. En 2018, il nous ouvre les portes de son atelier dans Bricoles, gribouillis et fonds de tiroirs, un sublime artbook qui emmène le lecteur dans un voyage graphique retraçant 20 ans de carrière. L'année suivante, il reprend sa série des Fables amères et livre onze histoires courtes du quotidien menées par la douceur, la poésie et le silence... L'oeuvre très personnelle de Chabouté connaît un succès grandissant et a été récompensée de nombreux prix.

Galerie Glénat, 24 avenue de Lattre de Tassigny - 01 42 71 46 86
> Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h