Duà

Galerie Arnaud Bard - Boulogne-Billancourt

Art, Exposition, Galeries

Les sculptures de Philippe Desloubières à la galerie Arnaud Bard

La Galerie Arnaud Bard a le plaisir de vous faire découvrir son exposition "Une ligne" du mercredi 19 mai au samedi 19 juin 2021.

Ajouter à mon calendrier

Vernissages : sur rdv les 19, 20, 21, 22 mai de 18h à 20h
En présence de l'artiste le mercredi 19 et samedi 22 mai >> Inscription ici 
Exposition : du mercredi 19 mai au samedi 19 juin 2021
Galerie Arnaud Bard sur Facebook et Instagram

"Philippe Desloubières est un sculpteur tel qu’il en existe peu, embrassant sa discipline avec rigueur, maîtrise, recul. C’est un homme sauvage, sensible à la nature qu’il observe et qu’il voit grandir. Il est parti de l’observation de l’infiniment petit, la graine. Il l’a nourrie, observée, jusqu’à son épanouissement par ses différents stades ; certainement comme nous tous un jour, dans notre enfance, nous avons eu nos jardins miniatures de nos lentilles, enfouis dans nos mémoires. Philippe a choisi le métal, notamment l’acier, un acier particulier, le corten, un acier noble, de bâtisseur, d’architecte, pour en créer l’éventail de la genèse de ses germinations. Il les dessine sur papier à taille réelle comme un tailleur de tissu ciselant dans sa feuille de métal. Il découpe, il forme, il repousse au concave ou au convexe. En aucun cas une forme est plane. Il ne s’accorde aucune facilité. D’où la rigueur et la maîtrise intrinsèque qui se dégagent de son œuvre, jusqu’à des soudures impalpables aux doigts. Ses germinations monumentales sont colorisées ou laissées au brut de l’oxydation. La particularité de Philippe est de nous offrir des œuvres dont les germes sont en pousse et non aboutis, et où l’image donnée est du tout possible et prometteuse. Ce créateur est un pont indispensable à la défense de la nature" (Arnaud Bard)

L'artiste

Philippe Desloubières entre en 1972 à l'École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, où il est l'élève de Jean Bertholle pour l'art monumental et d'Albert Lenormand pour l'art de la fresque, en même temps que ses dessins sont remarqués d'Étienne Martin. En 1999, il se rend à Harare dans le cadre d'échanges d'artistes organisés par une institution privée du Zimbabwe, puis en Corée du Sud en 2001 pour la réalisation d'une sculpture monumentale. À compter de 2010, utilisant l'acier Corten comme matériau de prédilection, il conçoit une suite de sculptures intitulées "Entre nous", avant de lier son œuvre au concept de Germination.

Le processus de la germination — qu'il soit indéfiniment végétal ou animal,  avec ce qu'il sous-tend de fécondante dualité masculin-féminin — lui servant de modèle, les œuvres portent l'idée de "double", se créent l'une à la suite de l'autre, ainsi que leurs titres (Germination 1, Germination 2…) le signifient en les situant dans une chronologie. Son œuvre est notamment présente dans la Francis H. Williams collection (New York), dans la collection de la ville de Séoul (Corée du Sud), et la collection Berardo (Portugal) mais également dans des collections en France (Entreprise Orange, Fondation Datris, Ville de Saint-Ouen…).

Nouveau !
> Faites directement l’acquisition d'une sélection d'œuvres
> Mettez une œuvre en situation chez vous, sans engagement !