Si, sur le plan juridique, la Voix est placée sous l’égide de la VMEH (Visite des malades en établissements hospitaliers, soutenue par la Ville), elle est indépendante pour l’organisation des émissions. Sa force vient de ses bénévoles – 48 personnes! –, «  une équipe magnifique  », témoigne Bernadette, constituée à 95% de Boulonnais, qui se relaient pour offrir sans discontinuer, 24h/24, de la distraction aux patients. Toutes les heures, des plages musicales proposent des styles de musique différents. Des rencontres avec des invités souvent prestigieux sont diffusées à partir du studio dans l’hôpital. Sont ainsi passés, entre autres, devant le micro, Tatiana de Rosnay, Irène Frain, Yannick Noah, Pierre Perret… Tous les dimanches sont programmées des conférences du Forum universitaire de l’Ouest parisien, captées à l’espace Landowski. «  Nous sommes rejoints par des bénévoles “à distance”, explique-t-elle. Des professionnels de NRJ, France Bleu, RTL, Europe 1 nous envoient des émissions musicales “clés en main” pour diffusion.  » Bernadette constate toujours le même élan : «  Les bénévoles qui nous rejoignent ont tous une histoire personnelle ou familiale qui les relie à l’hôpital…  » Ils sont reconnaissants, ils veulent «  rendre  » au personnel hospitalier. Car si la radio est largement écoutée par les patients – y compris les jeunes du 7e étage qui ont droit à des émissions spéciales –, elle s’adresse aussi à toutes les blouses blanches qui s’y associent volontiers, attestant les effets de La Voix sur le moral de tous.
© Saragoussi

Paroles de boulonnais

Les bonnes ondes de Bernadette Garrigou

La radio d’Ambroise-Paré est l’unique radio interne émettant au sein d’un hôpital de l’AP-HP

Publié le

Depuis un studio situé dans l’hôpital, la Voix d’Ambroise-Paré émet en continu pour contribuer à l’accompagnement et à la sérénité des patients. À la tête d’une équipe qu’elle a largement contribué à fédérer, Bernadette Garrigou organise aussi des événements ludiques et culturels destinés aux malades, aux accompagnants et au personnel médical.

Cette radio est l’histoire d’une amitié. Elle a été construite par une équipe toujours soudée, animée par l’envie de faire du bien aux patients, et d’aider à notre manière le personnel de l’hôpital

La Voix d’Ambroise-Paré existe depuis 2002, et elle est l’unique radio interne émettant au sein d’un hôpital de l’AP-HP, au pied du lit de chaque patient. Bernadette Garrigou en assume la coordination depuis 2011, après avoir rejoint l’équipe en 2005. Présence énergique mais voix douce, une pointe d’accent de sa Dordogne natale, elle sourit : "Après quarante-deux ans dans le secteur bancaire, à la retraite, en pleine croisée des chemins, j’ai vu une annonce de bénévolat demandant une journaliste et animatrice pour la radio. Je ne savais rien faire de tout ça, mais je savais que je voulais donner. En tant que bénévole, on donne, mais on reçoit beaucoup."

En lien avec les événements de la ville

Faire vivre une radio, penser les grilles de diffusion mais aussi susciter de nombreuses initiatives "hors studio", tout un programme qui se nourrit également de la vie culturelle boulonnaise. "Je ne manque aucune des expositions! Celle des ateliers d’arts plastiques, chaque année, et les Talents boulonnais, commente Bernadette. J’ai beaucoup aimé l’évocation du peintre voyageur Bouchaud, qui m’a fait voyager. Elles sont toutes passionnantes, et remarquablement organisées. Celle consacrée à Gabin est magnifique." Elle puise ainsi des idées d’événement pour les patients, les accompagnants et le personnel, s’appuyant sur la relation privilégiée entre la municipalité et l’hôpital. Et se félicite de l’implication du maire (qui est également président du conseil hospitalier territorial, NDLR). Depuis six ans, la journée de dédicaces "Lire à l’hôpital", en symbiose avec le Salon du livre, rassemble des auteurs sensibles au monde hospitalier. Une exposition est en préparation pour mai, avec l’aide des Archives de la ville, sur le thème de la construction de l’hôpital inauguré en 1969 dans ce très ancien quartier boulonnais.

Ces manifestations qui se tiennent dans l’enceinte d’Ambroise-Paré participent au mieux-être des patients, précise-t-elle. Notre philosophie est d’accompagner, sans déranger, d’apporter un peu de légèreté et de bienveillance dans des moments difficiles

La Voix d’Ambroise-Paré a droit à toute l’attention de la directrice de l’établissement, Marion Bousquié : "Elle nous soutient, et a même créé une commission culture à l’hôpital. La belle exposition qui se tient en ce moment dans le hall, La couleur bleue, fruit d’une collaboration entre l’AP-HP et le musée du Louvre, on la lui doit."

48 bénévoles, en majorité boulonnais

Si, sur le plan juridique, la Voix est placée sous l’égide de la VMEH (Visite des malades en établissements hospitaliers, soutenue par la Ville), elle est indépendante pour l’organisation des émissions. Sa force vient de ses bénévoles – 48 personnes! –, "une équipe magnifique", témoigne Bernadette, constituée à 95% de Boulonnais, qui se relaient pour offrir sans discontinuer, 24h/24, de la distraction aux patients. Toutes les heures, des plages musicales proposent des styles de musique différents. Des rencontres avec des invités souvent prestigieux sont diffusées à partir du studio dans l’hôpital. Sont ainsi passés, entre autres, devant le micro, Tatiana de Rosnay, Irène Frain, Yannick Noah, Pierre Perret… Tous les dimanches sont programmées des conférences du Forum universitaire de l’Ouest parisien, captées à l’espace Landowski. "Nous sommes rejoints par des bénévoles “à distance”, explique-t-elle. Des professionnels de NRJ, France Bleu, RTL, Europe 1 nous envoient des émissions musicales “clés en main” pour diffusion." Bernadette constate toujours le même élan :

Les bénévoles qui nous rejoignent ont tous une histoire personnelle ou familiale qui les relie à l’hôpital…

Ils sont reconnaissants, ils veulent "rendre" au personnel hospitalier. Car si la radio est largement écoutée par les patients – y compris les jeunes du 7e étage qui ont droit à des émissions spéciales –, elle s’adresse aussi à toutes les blouses blanches qui s’y associent volontiers, attestant les effets de La Voix sur le moral de tous.