Paroles de boulonnais

Zélie a battu le rappel pendant le confinement

J'étais fière de moi. J'étais surtout heureuse de pouvoir bien relayer le message de soutien aux soignants.

Publié le

Durant le confinement, Zélie, 9 ans et demi, a sorti sa batterie et donné des concerts chaque mercredi soir après les applaudissements destinés aux soignants. Un véritable rayon de soleil qui a enchanté ses voisins de la rue du Vieux-Pont-de-Sèvres. 

Un mercredi soir d’avril, après les applaudissements de 20h en hommage aux soignants, Zélie, 9 ans et demi, et son père sortent leur batterie dans leur petit jardin. Elle, au chant, derrière les fûts, et lui, ancien musicien de rue, à la guitare électrique. Ensemble, ils jouent l’hymne confiné, une chanson qu’elle a composée. Les plus proches voisins redoublent alors d’applaudissements et l’interpellent : "Zélie, tu es une vague de bonheur pour nous. Merci." ; "Une nouvelle star vient de se révéler !" ; "Comme tu es douée ! Une vraie rockstar" ; "Une autre !" La semaine suivante, motivée par les encouragements, Zélie place sa batterie devant le numéro 120 de la rue du Vieux-Pont-de-Sèvres et étoffe son répertoire avec de nouvelles chansons pour faire plaisir aux familles présentes à toutes les fenêtres alentour. "Nous avons d’abord joué Aline, en hommage à Christophe, raconte Zélie. Puis, Tous les cris les SOS, de Balavoine ou J’ai demandé à la lune, d’Indochine. J’étais contente de partager le bonheur de la musique avec les autres." 

Des vidéos ont fait le tour de la ville

Mathilde, une de leurs voisines, les rejoint avec son cor d’harmonie et Célestine, la petite soeur de Zélie, participe aux choeurs. Leur prestation est appréciée et celle de Zélie encensée. Des vidéos sont postées sur Internet, notamment par sa maman, Anne, styliste de mode d’"Anne et Marion". De plus en plus de Boulonnais sortent sur leurs balcons. "J’étais fière de moi, souligne Zélie. J’étais surtout heureuse de pouvoir bien relayer le message de soutien aux soignants." Élève de CM1 à l’école Saint-François-d’Assise, Zélie n’avait jamais joué de la batterie auparavant mais compte bien prendre des cours à la rentrée. "Elle a eu un déclic, atteste son père, professeur en lycée et artiste sous le nom de Ÿordan. Ses progrès ont été fulgurants. Mais au-delà de cette prestation, c’était chouette de la voir épanouie et d’avoir lancé une ambiance festive, musicale, et un temps de précieux partage malgré l’épidémie." Une dynamique que la famille aimerait bien poursuivre pour consolider les liens avec ses voisins et entretenir l’esprit de village cher aux Boulonnais.

Jean-Sébastien Favard

Les paroles de l'Hymne confiné de Zélie Ivanovski

Aujourd’hui, je suis renfermée chez moi
Et demain j’irai prendre l’apéro chez toi
En attendant, le temps passe lentement
Et je m’ennuie joyeusement
Refrain
Énervée, je suis confinée, confinée
Fatiguée, je suis confinée, confinée
Amusée, je suis confinée, confinée
Déchainée, je suis confinée, confinée