Groupe "Écologistes et solidaires"

Solidaires du peuple ukrainien

Depuis le 1er mars, différentes collectes ont été organisées à Boulogne-Billancourt pour venir en aide au peuple ukrainien : par le Secours catholique, avec l’église ukrainienne; par la Ville de Boulogne, à l’hôtel de ville; par les bénévoles de Nous sommes Boulogne, avec les scouts ukrainiens de France, dans le local mis à disposition par la section locale du PS... Plusieurs camions chargés de matériel médical, de vêtements, de produits pour bébés... sont partis pour la frontière ukrainienne. Un grand merci à tous pour ce formidable élan de générosité. Nous espérons que la ville se montrera à la hauteur pour l’accueil des réfugiés.

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne 

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt 

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

La Ville plus facile ?

Assurer la cohabitation de tous les usagers de l’espace public – automobilistes, deux-roues, cyclistes, piétons – fait partie des missions de la municipalité. Mais rien n’est fait pour apaiser leurs relations et protéger les plus fragiles. Ce laxisme n’est plus tolérable. Les véhicules qui stationnent sur les trottoirs, les passages piétons et les voies cyclables ne sont jamais sanctionnés; les deux-roues circulent librement sur les trottoirs et les nuisances sonores se multiplient, alors que des villes comme Nice mettent en place des radars anti-bruit. Nous demandons au maire de prendre ses responsabilités et de faire respecter l’ordre.

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

Démocratie représentative ?

À Boulogne-Billancourt, les oppositions représentent 44% des électeurs et ne disposent que de 0,93% des pages rédactionnelles du BBI. C’est bien peu pour engager le débat sur la politique de notre ville. Il est de la responsabilité du maire de faire vivre la démocratie locale. Le moins qu’on puisse dire est qu’il manque d’ambition sur ce sujet! Comment dire en 648 caractères à la fois nos interrogations sur le projet de 118000 m² de bureaux sur l’Île Seguin ou la consternante politique de mobilité, notre soutien à la communauté éducative mobilisée au lycée Prévert et notre accord avec le maire sur sa volonté de lutter contre les dark stores?

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

111 352. C’est le nombre de m² de bureaux que Bouygues projette de bâtir sur l’île Seguin, alors que les vagues successives du Covid remettent chaque jour en question nos manières de travailler. 111352 m² de bureaux au détriment de la biodiversité. Personne n’est dupe des jardinières de balcon et toitures végétalisées qui saupoudrent la vue de vert dans des espaces que les Boulonnaises et Boulonnais ne pourront jamais côtoyer. Un parc départemental comme celui de l’île Saint-Germain n’est pas impossible à réaliser à Boulogne-Billancourt. Notre groupe continuera à le proposer. Nous vous souhaitons une très belle année 2022!

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

Pour l'égalité Femmes-Hommes à Boulogne

Le 21 octobre, nous avons participé à la formation Intégrer l’égalité femmeshommes dans la politique de la ville organisée par le Centre Hubertine Auclert, organisme associé de la région Île-de-France. Une prise de conscience est plus que jamais nécessaire pour faire avancer l’égalité femmes-hommes. Dès le plus jeune âge, la collectivité a un rôle à jouer pour lutter contre les stéréotypes. Des activités genrées sont trop souvent proposées dans certains de nos centres de loisirs : tournoi de foot pour les garçons, concours de miss pour les filles ! Pour dépasser ces clichés, la ville de Boulogne-Billancourt doit s’engager de façon volontaire.


Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

 

Etat d'urgence climatique à Boulogne-Billancourt

Les prévisions des spécialistes du climat depuis 30 ans se révèlent chaque jour vérifiées. Depuis 2019, de nombreuses villes et territoires français ont déclaré l’état d’urgence climatique dont Nice, Toulon, Grand Avignon, Charleville-Mézières, la Corse... Même si c’est une décision politique sans portée juridique, elle représente un engagement : le climat sera au centre de la politique générale. Végétalisation, désartificialisation des sols, rénovation énergétique, mobilités douces, commandes publiques vertueuses… Parce que tout est symbole, notre groupe œuvre pour que la municipalité engage la Ville par une telle déclaration.

 

Objectif zéro chômeur longue durée

La crise du Covid ne doit pas faire oublier la situation vis-à-vis de l’emploi. De 8 840 chômeurs inscrits à Boulogne-Billancourt en février 2020, nous sommes passés à 9 760 en janvier 2021. Les chômeurs de longue durée se trouvent dans toutes les catégories d’emploi. Le dispositif Territoire zéro chômage de longue durée s’adresse à eux. Accès à l’emploi, relocalisation d’activités, reprise de confiance en soi, services adaptés aux besoins du territoire… peuvent être organisés avec les collectivités volontaires. Cette expérimentation rencontre un vif succès dans notre département. Pourquoi pas à Boulogne-Billancourt ?

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne 

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt 

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com 

 

Tristesse et colère

Le 21 juillet dernier, une cycliste de 24 ans est décédée quai du Point-duJour, renversée par un camion. Nous pleurons cette vie brisée et adressons nos pensées à sa famille et à ses proches. À notre tristesse s’ajoute la colère, quand on sait que les usagers alertaient depuis 2019 sur la dangerosité de ce carrefour, et avaient fait une proposition détaillée d’aménagement sécurisé. Faut-il encore le rappeler ? Un coup de peinture au sol n’est pas un aménagement cyclable ! Notre ville doit mettre en place des aménagements sécurisés, pour permettre à tous – piétons, cyclistes, véhicules motorisés – de cohabiter de façon pacifiée.

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne 

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt 

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com 

Sortie de crise

Même si la prudence guide nos pas, la liberté retrouvée a une saveur particulière : celle de vous retrouver «  en vrai  » ! Depuis le 19 mai, nos commerçants et nos terrasses préférés nous accueillent de nouveau et nos enfants retrouvent le chemin de leurs activités artistiques et sportives. Soyons à leur côté après cette longue période d’incertitude ! Fidèles à nos convictions, nous sommes favorables à tous les dispositifs que la municipalité mettra en place pour mieux accompagner les plus fragiles et nous serons à l’écoute de vos besoins. Plus que jamais, la solidarité a besoin de jouer dans notre ville, soyons-en, toutes et tous, les artisans !

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt 

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com 

Périscolaire : des factures trop salées

La comparaison des tarifs des cantines et des activités périscolaires à Boulogne et dans les villes voisines (Issy, Meudon, Paris) permet de dresser un constat rapide : la facture d’une famille boulonnaise est nettement plus élevée que celle de ces villes. Dans une ville qui dégage un excédent budgétaire de 22 millions d’euros, il nous semble juste de modérer la charge que supportent les familles et de passer à un barème plus progressif. Nous demandons une révision des tarifs pour une tarification plus juste et plus mesurée, évaluée avec un principe de taux d’effort, comme c’est le cas pour les tarifs de crèche et dans les communes voisines.

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne
Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt
Contact : ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

Oui au sport pour tous

Le projet de palais omnisports est symptomatique de la politique sportive de notre ville. 72 millions d’euros pour un équipement destiné au club de basket de Levallois. Il est insensé qu’un tel budget soit dédié à cette équipe, plutôt qu’à l’accompagnement des 33 sections de l’ACBB et autres associations sportives boulonnaises. Pourquoi investir autant pour le sport spectacle (5000places!) plutôt que pour notre pratique et celle de nos enfants? Oui au sport pour tous, oui à un «  chèque sport  » pour toutes les familles, oui à des équipements rénovés, oui à une deuxième piscine et au skatepark promis depuis si longtemps.

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne 

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

Indigne

Le 27 janvier, les Boulonnaises et Boulonnais ont découvert dans le magazine "Pièces à conviction" la situation scandaleuse des enfants placés dans le 92.

Le département le plus riche de France, dont l’excédent budgétaire est de 600 M€ en 2020, se révèle incapable de loger 600 enfants éloignés de leur famille par l’institution judiciaire. Ces enfants n’ont pas de place ni en famille d’accueil, ni en foyer, et sont logés dans des hôtels, livrés à eux-mêmes, sans aucune assistance ni encadrement.

Nous proposons que notre ville, responsable et généreuse, supplée la carence du département en créant un lieu d’hébergement spécifique supplémentaire.

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt 

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

Permettre à chacun de se loger à Boulogne

Pour la troisième année consécutive, Boulogne-Billancourt paie une amende de plus de 6 M€ à l’État en raison de sa carence en logements sociaux. Notre ville en a 14,75 % quand la loi en exige 25 %. Il faudrait plus de 6 000 logements sociaux supplémentaires pour atteindre ce seuil…, ce qui permettrait tout juste de satisfaire les demandes en attente !

Selon notre maire, c’est "le prix à payer pour préserver notre qualité de vie boulonnaise". Absurde, quand 65 % des foyers boulonnais sont éligibles au logement social ! Les enseignants, les soignants, les employés à domicile, bien souvent des femmes, ne sont-ils pas bienvenus à Boulogne-Billancourt ?

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt

ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

Ça bétonne à Boulogne !

5 ans après le traité de Paris, alors que des villes mettent en place de manière volontariste des mesures pour atténuer les effets du dérèglement climatique, Boulogne-Billancourt est à la traîne. Est-ce bien le moment de bétonner toujours plus les derniers espaces fonciers libres de la ville ? Sur l’île Seguin, 130 000 m² de bureaux et de commerces sont prévus ; place Bir-Hakeim, un projet d’arena de 5 000 places va voir le jour, et l’îlot D5 va lui aussi bientôt compter des tours de béton en bord de Seine. La municipalité ne prend pas la mesure du problème. Il est urgent de mettre la question climatique au coeur des politiques de notre ville.

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne 

Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt
ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

Pour un projet durable place Bir-Hakeim

Construire un stade couvert de 5 000 places en coeur de ville, bétonner 5 000 m² au profit de l’équipe de basket de Levallois, saturer les axes à proximité du dernier terrain libre du Trapèze : voilà la seule ambition de notre maire ! Alors que nous avons besoin de végétaliser Boulogne, et que nous pouvons mutualiser les équipements sportifs avec les villes voisines, nous interrogeons la pertinence de construire un stade pour 72 millions d’euros, qui ne pourra être rentabilisé. Nous demandons une alternative concertée qui fera une large place à la nature en ville, et vous invitons à rejoindre la mobilisation : collectifbirhakeim.blogspot.com.

Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne
Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur - L’Écologie pour Boulogne-Billancourt
ecologistes.solidaires.bb@gmail.com

Unis pour la République

Chères Boulonnaises, Chers Boulonnais,

C’est d’une seule plume que nous rédigeons cette déclaration, en lieu et place des habituelles tribunes d’expression de chacun des groupes politiques qui composent l’assemblée municipale et participent à la vie démocratique dans un pays libre. Au-delà de nos différences, nous avons souhaité ici nous rassembler pour, unanimement et solidairement, rendre un hommage à Monsieur Samuel Paty, enseignant l’histoire et la géographie dans un collège de notre académie, mort pour avoir professé la liberté d’expression à ses élèves.

Le choc consécutif à l’horreur de l’attentat terroriste de Conflans-Sainte-Honorine s’est propagé à travers tout le pays. Chaque Française, chaque Français a vécu comme un traumatisme cette sauvagerie inqualifiable, perpétrée à la sortie du collège, alors que sonnait l’heure des vacances scolaires. Au-delà de cet acte monstrueux, endeuillant une famille à laquelle nous présentons nos très sincères condoléances au nom de toutes les Boulonnaises et de tous les Boulonnais, c’est la République qui est attaquée, c’est la liberté d’expression qui est menacée, c’est la liberté de penser, de croire ou de ne pas croire qui est bafouée, c’est l’éducation de notre jeunesse qui est ébranlée, c’est notre avenir qui est en jeu, et la laïcité à laquelle notre nation est attachée qui est mise à mal. Rien ne peut justifier un tel meurtre, abominable, que nous dénonçons avec la plus grande fermeté. Aucune idéologie ne saurait remettre en cause les valeurs qui fondent notre République, et qui figurent sur le fronton de notre hôtel de ville et de nos écoles. Élu(e)s de la République, porteurs du mandat que vous nous avez confié, nous nous érigeons ensemble pour défendre notre socle commun : la Liberté, l’Égalité et la Fraternité. Il nous appartient à tous, en tant que citoyens, de faire vivre notre devise de la République, car, pour reprendre Victor Hugo, «  la République est une idée, la République est un principe, la République est un droit. La République est l’incarnation même du progrès  ». Progresser, c’est se perfectionner, c’est aller de l’avant. Voilà la réaction qui doit être la nôtre, collectivement, pour faire obstacle à toutes les tentatives de déstabilisation qui, depuis trop d’années, nous frappent, pour faire échec à ceux qui veulent nous faire tomber.

Mesdames et Messieurs les professeurs, vous êtes au cœur de cette République. Nous avons besoin de vous pour poursuivre votre belle et noble mission dans nos écoles boulonnaises, et répondre, par votre enseignement, à ce funeste 16 octobre.

À vous, chers lycéens, chers collégiens, chers élèves, à vous qui serez appelés un jour à porter à votre tour la responsabilité de l’avenir de notre pays, saisissez-vous de ces valeurs fondamentales qui constituent notre République et garantissent un vivre-ensemble si précieux, mais, vous le voyez, si fragile.

La diversité de notre ville et de notre nation est une richesse, et nous ne laissons personne nous diviser. Chères Boulonnaises, Chers Boulonnais, soyons unis pour que vive la République !

Les 55 conseillères et conseillers municipaux de Boulogne-Billancourt

Quel aménagement pour le centre de l'île Seguin ?

L’enquête publique menée cet été sur le centre de l’île Seguin a suscité plus de 400 commentaires dont la très grande majorité est défavorable au projet de la mairie. Les Boulonnais, les associations et les experts stigmatisent un projet sans ambition de 130 000 m² de bureaux à l’heure du télétravail, 700 places de parking pour une île prévue «  sans voitures  », une bétonisation à outrance et un espace vert réduit à sa portion congrue malgré le réchauffement climatique et la chute de la biodiversité. À un moment charnière du développement de notre ville, prenons le temps nécessaire pour ne pas nous tromper d’époque pour ce projet emblématique.

Judith Shan & Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne - Facebook Parti Socialiste Boulogne-Billancourt // Twitter @psboulogneb & Facebook Ecologistes et solidaires - Boulogne-Billancourt // Twitter @EcoloSolidaires 

Pauline Rapilly-Ferniot & Rémi Lescoeur - L’Ecologie pour BoulogneBillancourt Facebook EELVBB // Twitter @eelvbb

Pour un Boulogne-Billancourt apaisé

Profondément attachés à notre ville, nous sommes disponibles pour vous écouter et vous représenter durant notre mandat. L’été caniculaire nous rappelle qu’il est urgent de mettre l’écologie au cœur des politiques publiques. Aussi, nous déplorons que l’enquête publique sur l’avenir de l’île Seguin soit lancée en plein été, quand les Boulonnais sont le moins présents. Nous regrettons le manque de transparence qui marque le début de ce mandat et espérons que l’opposition sera mieux traitée à l’avenir. Nous vous souhaitons une bonne rentrée, espérant que chacun retrouve une organisation sereine. Retrouvez notre tribune complète sur Facebook et Twitter.

Judith Shan & Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne - Facebook : Parti Socialiste Boulogne-Billancourt // Twitter : @psboulogneb & Facebook : Ecologistes et solidaires - Boulogne-Billancourt // Twitter : @EcoloSolidaires 

Pauline Rapilly-Ferniot & Rémi Lescoeur - L’Ecologie pour BoulogneBillancourt Facebook : EELVBB // Twitter : @eelvbb