Antonin Anzil

Antonin Anzil crée des pièces à la frontière entre le dessin et la sculpture, à la pointe sèche, par des jeux de relief entre clarté et obscurité.

Né en 1988, Antonin Anzil est diplômé des Arts Décoratifs de Paris. Son travail a été exposé maintes fois en France et à l’étranger. Il se construit autour des notions de rythme et de répétition, dans le geste comme dans la forme. Des milliers de petites piques, de griffes plus ou moins profondes, se suivent et se pourchassent, créant un tissu qu’on voudrait caresser. Alors ressortent toute la douceur, toute l'énergie cachée du papier.

Entre les mains de l’artiste, la pointe sèche, son principal outil de travail, crée un drap et joue sur le contraste entre les formes pleines et les parties de la surface qui n'ont pas été touchées. Le trait, sa direction et le rythme du geste sont soufflés par les marques de la pointe, ainsi que par l’opposition de clarté et d’obscurité. Certaines pièces multiplient et compliquent ce processus, car elles se construisent de plusieurs couches de papiers superposés. A l’intérieur des parcours décrits par cette construction se dessinent paysages, vues végétales, visions et perspectives abstraites, autant d’ouvertures vers nos représentations intérieures. Enfin la lumière, élément essentiel du travail d’Antonin Anzil, permet à notre regard de découvrir sentiers irréguliers et routes libres.

Les oeuvres d’Antonin doivent être regardées par différents points de vue, car le jeu du relief nous transporte dans une atmosphère différente à chaque fois. Dans les mouvements créés par la relation entre les cavités qui s'entremêlent, se reflètent des vagues de pensées et d’évocations.