Développement durable

Le rapport 2020 sur la politique du développement durable s’inscrit dans le contexte inédit de crise sanitaire, qui n'a pas manqué de poser de nombreuses questions sur nos modes de vie. Il décrit l’action de la Ville de Boulogne-Billancourt, de Grand Paris Seine Ouest, et de leurs autres partenaires, pour réussir la nécessaire transition écologique dans le quotidien de chacun. Le premier chapitre du document synthétise l’esprit des réalisations de 2020 : construire ensemble une ville conjuguant mieux-vivre et respect de la planète.

Le Plan climat air énergie territorial (2020-2025)

Ce document de référence sur la transition écologique du territoire a fait l’objet d’une nouvelle consultation publique du 9 novembre au 6 décembre 2020. Soumis au vote des conseillers territoriaux de Grand Paris Seine Ouest en cette année 2021, il cadre des objectifs majeurs : améliorer la qualité de l’air, diminuer la consommation d’énergie, ou encore mieux consommer en jetant moins. À cet égard, le succès des collectes solidaires de déchets électroniques témoigne de la volonté des Boulonnais pour s’inscrire dans cette démarche.

La végétalisation de l'espace public

Elle s’est poursuivie avec la création d’îlots de fraîcheur et la plantation d’une centaine d’arbres : végétalisation de la place haute, pose de jardinières de pleine terre rue Yves-Kermen, création d ’un nouveau jardin de 2 500 m² rue du Point-du-Jour, projet de jardin de 5 700 m² rue Gallieni ou encore lancement de la "petite forêt" plantée sur le parvis de l’école du Numérique. À noter, l’obtention du label «  Écojardin  » de l’Agence française pour la biodiversité et du ministère de la Transition écologique et solidaire pour le parc de Billancourt.

Mobilité décarbonée et nouvelles pistes cyclables

Plus de 12,2 km de nouvelles pistes cyclables étaient dénombrées en mai 2020 (réalisées en coopération avec les services de la ville, de Grand Paris Seine Ouest et du Département des Hauts-de-Seine). Elles s’inscrivent dans la poursuite d’actions déjà menées en 2019 (zones 30, doubles-sens cyclables, nouvelles signalétiques, sas vélos, stationnements vélos…). S’y ajoute la réalisation de "coronapistes" imaginées en raison du contexte sanitaire. Le maintien de certaines est aujourd’hui à l’étude. À noter, la hausse des demandes de subventions des Boulonnais pour l’achat de vélos à assistance électrique : 259 en 2019 et 746 en 2020, soit une hausse de 188 %. Côté voitures (électriques), deux bornes de recharge en partenariat avec le Sigeif (Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Île-de-France) et Grand Paris Seine Ouest ont été installées sur des anciennes stations Autolib’. De nouvelles stations sont en cours de déploiement d’ici la fin du premier semestre.

La Maison de la planète

Objet de nombreux travaux et réunions en 2020, elle verra prochainement le jour dans les locaux de l’ex-école du Forum au cours du premier semestre 2021. Cet équipement public accueillera le Low Tech Lab Boulogne-Billancourt-Grand Paris, véritable laboratoire d’expérimentation des techniques éco-responsables et éco-conçues, promues par l’ingénieur et navigateur Corentin de Chatelperron. Cet ambitieux programme s’ouvrira à tous les Boulonnais.

La part du bio dans les menus de la restauration scolaire

Elle a déjà dépassé, en 2020, avec 22 %, l’objectif fixé à 20 % pour 2022 par la loi Egalim (pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous). La part du bio passera à 30 % puis 40 % d’ici fin 2021 et début 2022.

L’eau et la Seine

L’ambition environnementale du quartier du Trapèze de l’île Seguin a été renforcée via la délivrance par les services de l’État de l’arrêté loi sur l’eau. Il permettra de poursuivre et d’achever les travaux du Trapèze et de l’île Seguin, où seront plantés 400 arbres avec un jardin de 15 000 m². Les principes de respect de la biodiversité perdurent et sont encore renforcés concernant la ZAC Seguin-Rives-de-Seine, ainsi que les modes constructifs pour la terminer. Le projet de rénovation du port Legrand via la société coopérative d’intérêt collectif Boulogne-Billancourt Sport développement s’inscrit dans cette démarche.

L’obtention du label "Ville amie des animaux"

Obtenu auprès de la Région Île-de-France pour nos actions en faveur de la protection des animaux de compagnie, contre la maltraitance et l’abandon, ce label constitue une avancée. Cette démarche s’inscrit dans le cadre plus large des conventions internationales sur les droits de l’animal, de la Déclaration universelle des droits de l’animal, proclamée en 1978, ou de celles de l’Organisation mondiale de la santé animale.

Alain Mathioudakis, adjoint au maire en charge de la Transition écologique

Chacune de nos actions positives portera ses fruits

"Ce rapport est une photo d’actions réalisées à un instant "t" et se situe dans une continuité. Les choix faits aujourd’hui prendront leur plein essor dans le futur. La première règle de l’écologie est que tous les éléments sont liés les uns aux autres. Nous sommes à un tournant, comme le montrent de nombreuses études scientifiques et les fréquentes variations climatiques que nous subissons. Or, chacune de nos actions positives portera ses fruits. Comme l’a écrit Théodore Monod : "Le peu qu’on peut faire, le très peu qu’on peut faire, il faut le faire." Nous nous devons de bâtir un monde plus résilient, plus respectueux des écosystèmes. Le potentiel d’innovation est infini, et nous voulons le développer avec tous les Boulonnais. Il faut savoir rester humble, mais nous pouvons nous féliciter d’un bon nombre d’avancées significatives, comme des obligations légales déjà dépassées avant les échéances fixées : par exemple, l’arrêt de l’utilisation de produits phytosanitaires neuf ans avant l’interdiction légale ; la part du bio dans les cantines ; le développement exemplaire du biogaz et de la géothermie… Ces avancées, nous les faisons en y associant tous les Boulonnais, car l’intérêt général ne s’impose pas naturellement et il faut toujours faire preuve de pédagogie et d’écoute."