Le document fondateur

Un parchemin datant de 1320, habituellement conservé aux Archives municipales, est considéré comme l’acte de naissance de la ville.

La première mention du nom "Boulogne-sur-Seyne" (Bolonia suprae Sequanem) apparaît en effet dans cette lettre d’amortissement de Jehanne de Repentie, abbesse de Montmartre, par laquelle elle abandonne ses droits sur un terrain de cinq arpents où sera construite l’église Notre-Dame :


« À tous ceux qui ces présentes lettres verront soeur Jehanne de Repentie par la permission divine, humble abbesse du monastère de Montmartre, près Paris, et tout le couvent dudit lieu, […] vu la requête qui nous a été souvent présentée par nos bien aimés dans le Christ les habitants de notre village des Menus près Saint Cloud, diocèse de Paris, exposant le préjudice notoire qui résulte pour eux, à cause du défaut d’église paroissiale et de curé […] les habitants dudit village des Menus nous avaient souvent suppliée […] de vouloir bien leur amortir une place vide contenant cinq arpents de terre ou environ […] qu’ils avaient unanimement destinés pour y bâtir une église paroissiale pour ledit village des Menus sous l’invocation de la glorieuse Vierge mère de Dieu et de tous les saints. […] Et nous, obtempérant favorablement à leurs justes supplications, […] et à la requête de nos biens aimés maître Gérard de la Croix, scelleur du Chatelet de Paris, de Jehan, son frère et de leurs amis, premiers fondateurs de la dite église au village du Menus et confrères de la confrérie de Notre-Dame de Boulogne sur Mer qui sont dans l’intention de bâtir la dite église, … "