Droit des femmes

En cas de danger immédiat, composez le 17 (Police secours) ou le 112 depuis un portable, le 18 (pompiers), le 15 (SAMU), ou rédigez un SMS au 114 (pour les personnes malentendantes ou muettes)

VICTIME DE VIOLENCES ? DES SOLUTIONS EXISTENT.

3919 accompagne les femmes victimes de violences (24h/24h - 7j/7j) - Gratuit et anonyme

Le 3919, numéro d'écoute national destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés, est anonyme, gratuit, ouvert 24 h sur 24,

Ce numéro permet d’assurer une écoute et une information, et, en fonction des demandes, effectue une orientation adaptée vers des dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge. Le 3919 n’est pas un numéro d’appel d’urgence.

Pour en savoir plus : https://arretonslesviolences.gouv.fr/

Le commissariat de Police

En cas d’urgence composez le 17

24, avenue André-Morizet

Un agent spécialement formé à l’écoute vous orientera et vous aidera dans vos démarches. Vous pourrez aussi porter plainte.

S’informer sur ses droits

La Maison du Droit et le CIDFF (Centre d’information sur les droits des femmes et de la famille) - 01 55 18 51 00 35 - 35 Rue Paul-Bert Lundi 9h-13h / 14h-17h30 Mardi, jeudi et vendredi 9h-12h30 / 14h-17h Mercredi 9h-12h

Des juristes et une psychologue sont présents pour vous accueillir et vous conseiller gratuitement, sur rendez-vous.

  1. Que dit la loi ?
  2.  
  • La violence peut être de toute nature, sexuelle, physique (coups, brûlures), verbales, psychologiques (humiliation, isolement), économiques (refus de laisser travailler, revenus confisqués), administratives (confiscation des papiers d’identité), Cyber violences (mails insultants, insultes sur les réseaux sociaux.)
  •  
  • Il y a contrainte lorsque l’agresseur use de pressions physiques ou morales.
  •  
  • Il y a menace lorsque l’agresseur annonce des représailles en cas de refus de la victime
  •  

2. Dénoncer les faits pour permettre de vous protéger :

  • Il est fortement recommandé de porter plainte. Signalez rapidement les faits au commissariat de police.
  •  
  • Si vous ne souhaitez pas porter plainte, vous pouvez vous faire accompagner par des intervenants spécialisés à la Maison du droit.
  •  
  • Faites enregistrer les faits par un procès-verbal auprès de la police. Demandez un récépissé et conservez-le.
  •  
  • Faites constater les violences par un médecin (coups, blessures, traumatismes psychologiques…), demandez un certificat médical et conservez-le.
  •  

Les contacts locaux dédiés à la lutte contre les violences faites aux femmes

La Maison du Droit et le CIDFF (Centre d’information sur les droits des femmes et de la famille) :

35, Rue Paul Bert 92100 Boulogne Billancourt - 01 55 18 51 00 35

Horaires : 

Lundi 9h-13h / 14h-17h30 Mardi, jeudi et vendredi 9h-12h30 / 14h-17h Mercredi 9h-12h

Des juristes et une psychologue sont présents pour vous accueillir et vous conseiller gratuitement, sur rendez-vous.

Les RDV avec une juriste ont lieu à la Maison Du Droit du lundi au vendredi sur RDV au 01 55 18 51 00

Médiation Familiale (1er entretien) ont lieu le jeudi de 9 h à 12 h au 01 55 18 51 00.

Contacts utiles :

EN PARLER C’EST DÉJÀ AGIR

17 : Commissariat de Police Nationale

01 55 18 47 48 : CCAS - Centre Communal d’Action Sociale Lieu d’accueil, d’information et d’orientation - 24 bis Avenue André Morizet

01 46 10 95 00 : SST 8 Accueil et orientation complète des victimes 76, boulevard de la République

119 : ALLO ENFANCE MALTRAITÉE - 24/24 appel gratuit

S’INFORMER SUR SES DROITS :

01 47 21 66 66 : ADAVIP 92 Informations juridiques, consultations psychologiques, aide sociale pour les victimes

01 55 18 51 00 : CIDFF 92 (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles) à la Maison du droit RDV avec une juriste, du lundi au vendredi

0800 05 95 95 : VIOLS FEMMES INFO CFCV Collectif Féministe Contre le Viol

01 55 69 17 67 : Ordre des avocats des Hauts-de-Seine

SERVICES MÉDICAUX :

01 49 09 50 00 : AP-HP AMBROISE PARÉ Prise en charge et soin médicaux 9, avenue Charles de Gaulle

01 47 10 79 00 : CENTRE MÉDICO JUDICIAIRE (CMJ) de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches Accueil et accompagnement médical, social et juridique des victimes, possibilité de porter plainte