Transition écologique

Produits maison, nature, biodiversité, plan d'actions... Consultez nos recommandations et tutoriels pour préserver et améliorer notre environnement tout au long de l'année.

Présenté à l’occasion du débat d’orientations budgétaires et conformément à la loi, le rapport 2020 sur la transition écologique s’inscrit dans le contexte inédit de crise sanitaire et ses périodes de confinement. Les conséquences, tant sur la santé que l’activité humaine, n’ont pas manqué de poser de nombreuses questions sur nos modes de vie. Ce document, fort d’une quarantaine de pages, consultable en ligne ici dans son intégralité, décrit l’action de la Ville de Boulogne-Billancourt, de l’intercommunalité Grand Paris Seine Ouest, et de leurs autres partenaires publics et privés pour réussir la nécessaire transition écologique dans la vie quotidienne de chacun.

Signal fort : un adjoint au maire à la Transition écologique siège désormais au conseil municipal, ainsi que deux conseillères municipales déléguées à l’environnement et à la condition animale. Le premier des 8 chapitres du document synthétise l’esprit des réalisations de 2020 : construire ensemble une ville conjuguant mieux-vivre et respect de la planète.

Alain Mathioudakis, adjoint au maire en charge de la Transition écologique

Chacune de nos actions positives portera ses fruits !

"Ce rapport est une photo d’actions réalisées à un instant  et se situe dans une continuité. Les choix faits aujourd’hui prendront leur plein essor dans le futur. La première règle de l’écologie est que tous les éléments sont liés les uns aux autres. Nous sommes à un tournant, comme le montrent de nombreuses études scientifiques et les fréquentes variations climatiques que nous subissons. Or, chacune de nos actions positives portera ses fruits. Comme l’a écrit Théodore Monod : "Le peu qu’on peut faire, le très peu qu’on peut faire, il faut le faire." Nous nous devons de bâtir un monde plus résilient, plus respectueux des écosystèmes.

Le potentiel d’innovation est infini, et nous voulons le développer avec tous les Boulonnais. Il faut savoir rester humble, mais nous pouvons nous féliciter d’un bon nombre d’avancées significatives, comme des obligations légales déjà dépassées avant les échéances fixées : par exemple, l’arrêt de l’utilisation de produits phytosanitaires neuf ans avant l’interdiction légale ; la part du bio dans les cantines ; le développement exemplaire du biogaz et de la géothermie… Ces avancées, nous les faisons en y associant tous les Boulonnais, car l’intérêt général ne s’impose pas naturellement et il faut toujours faire preuve de pédagogie et d’écoute."

Boulogne-Billancourt "Ville amie des animaux"

Obtenu auprès de la Région Île-de-France pour les actions de la Ville en faveur de la protection des animaux de compagnie, contre la maltraitance et l’abandon, ce label constitue une avancée. Cette démarche s’inscrit dans le cadre plus large des conventions internationales sur les droits de l’animal, de la Déclaration universelle des droits de l’animal proclamée en 1978, ou de celles de l’Organisation mondiale de la santé animale.

La part du bio dans les menus de la restauration scolaire

Avec 22 %, elle a déjà dépassé en 2020 l’objectif fixé à 20 % pour 2022 par la loi Egalim (pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous). La part des produits bio dans les cantines scolaires passera à 30 % puis 40 % d’ici fin 2021 et début 2022.