Zone à Faibles Emissions

La Ville de Boulogne-Billancourt poursuit son engagement pour améliorer la qualité de l’air et le cadre de vie de tous en participant à la mise en place de la deuxième étape de la Zone à Faibles Emissions (ZFE) métropolitaine, comprenant les communes situées à l’intérieur du périmètre de l’autoroute à A86, mesure adoptée par le Conseil de la Métropole du Grand Paris le 1er décembre 2020.

Boulogne-Billancourt s’engage pour améliorer la qualité de l’air et le cadre de vie

A l’instar des autres villes incluses également à l’intérieur de cette zone de référence, Boulogne-Billancourt répond par la même à la détérioration de la qualité de l’air.

En effet, si la qualité de l’air tend à s’améliorer depuis quelques années dans la Métropole du Grand Paris, la situation y reste particulièrement préoccupante en raison des dépassements réguliers des seuils réglementaires des polluants, tels que le dioxyde d’azote (NO2) et les particules (PM10 et PM2. 5), notamment sur le territoire métropolitain..

Ainsi en 2019, l’Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l’Air en Île-de-France, Airparif,  évalue à 400.000 métropolitains respirant un air très pollué. Et l’agence Santé Publique France évalue à 6 600 décès prématurés par an qui pourraient être évités sur le territoire métropolitain.

Il faut relever d’une part que le 10 juillet 2020, le Conseil d’Etat a ordonné au Gouvernement de prendre des mesures pour réduire la pollution de l’air dans neuf zones en France, dont la Métropole du Grand Paris, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre de retard. Le 30 octobre 2020, la Commission européenne a saisi la Cour de justice de l’Union européenne d’un recours contre la France relatif à la mauvaise qualité de l’air due à des niveaux élevés de particules (PM10).

Et d’autre part que la Loi d’Orientation des Mobilités du 24 décembre 2019 rend désormais obligatoire avant fin 2020 l’instauration d’une Zone à Faibles Emissions mobilité dans les collectivités et intercommunalités ne respectant pas les normes de qualité de l’air. Dans ce cadre, la Métropole du Grand Paris, faisant partie des zones identifiées, a d’ores et déjà mis en place la première étape de cette mesure depuis le 1er juillet 2019.

Jusqu’à 19 000 € d’aides cumulées pour l’achat d’un véhicule propre neuf

La ZFE vise à accélérer le renouvellement du parc roulant avec des étapes progressives vers un parc entièrement "propre" programmé en 2030. Cela se fait grâce à l’accompagnement des professionnels et des particuliers, notamment pour les plus modestes. L’accès aux aides financières est facilité grâce au guichet unique et le site d’information associé.

En effet, depuis le 1er juillet 2019, il est possible de déposer un dossier unique de demande de subvention concernant les aides de l’Etat et de la Métropole du Grand Paris, et bénéficier d’une aide allant jusqu’à 19 000 € pour l’achat d’un véhicule propre neuf et jusqu’à 12 000 € pour l’achat d’un véhicule propre d’occasion, incluant la surprime ZFE de 1 000 €.

La ZFE doit aussi être un accélérateur au développement des transports en commun et des mobilités alternatives avec, entre autres, le plan vélo métropolitain, Vélib’ Métropole, ou encore le déploiement de 5 000 bornes de recharges Métropolis d’ici à 2022. La mise en place de la ZFE se traduira par une réduction des nuisances sonores, une amélioration de la qualité de vie et une plus grande attractivité du territoire, des bénéfices qui s’étendront bien au-delà de l’A86.

Une consultation citoyenne publique en ligne pour exprimer votre avis

Dans ce contexte, la Ville de Boulogne-Billancourt a été invitée par le Préfet de la Région d’Île-de-France à rejoindre le dispositif métropolitain. C’est pourquoi, le Boulonnais sont invités à se prononcer sur le projet du 9 au 31 mars 2021, au travers d’une consultation citoyenne publique engagée par la Métropole du Grand Paris et accessible en ligne.

Cette consultation porte sur la 2e étape de la ZFE, visant à renforcer la ZFE métropolitaine existante. A compter du 1er juin 2021, les véhicules Crit’Air 4, 5 et non classés seront désormais interdits à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86, y compris sur le boulevard périphérique et dans les bois de Vincennes et de Boulogne.

Pour en savoir davantage, cliquez ici
Résultats de l’enquête (réalisée par l’institut Codha du 18 au 29 janvier 2021) sur la perception de la population sur la mise en place d’une Zone à Faibles Emissions métropolitaine à l’intérieur du périmètre de l’A86 : 
94% souhaitent que les pouvoirs publics agissent plus rapidement sur la qualité de l’air
77% favorables à la 2ème étape de la ZFE 
53% ont entendu parler de la ZFE 

Pour participer à la Consultation citoyenne publique en ligne, rendez-vous ici.
Pour consulter l'arrêté fixant les dates et modalités de la consultation du public relative au projet de Zone à Faibles Emissions, cliquez ici.